Partagez | 
 

 EVENT - Joyeux anniversaire Hawthorn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Admin

× Poussières de fée envoyées : 47
× Date d'inscription : 13/07/2015



Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: EVENT - Joyeux anniversaire Hawthorn.   Mar 1 Sep - 22:33


Cela faisait tout juste deux cents ans que la ville d'Hawthorn avait été fondée, du moins sur les papiers. Pour ce faire une grande fête avait été organisée. Le parc du centre ville, trônant devant la mairie, avait été décoré avec goût pour que chacun puisse en profiter. La nuit n'allait pas tarder à pointer le bout de son nez et les lampions accrochés un peu partout dans les arbres et sur les lampadaires ou autres piques placées à cet effet étaient allumés et donnait une allure féérique au lieu. De grandes tablées avaient été installées et la nourriture semblait ne pas manquer. Chacun y avait mis du sien pour que cette fête ressemble à quelque chose. Les enfants jouaient dans l'herbe ou dans les jeux placés spécialement pour eux tandis que les adultes discutaient entre voisins, un verre à la main. Des hommes s'attelaient autour du barbecue, à croire qu'il faut être dix pour cuire des saucisses. Bref ! La soirée démarrait plutôt bien.


A vous d’interagir dans cet environnement !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

× Poussières de fée envoyées : 23
× Date d'inscription : 25/08/2015



Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT - Joyeux anniversaire Hawthorn.   Mar 1 Sep - 23:29

June avait entendu parler de la fête comme tout le monde dans la ville. Si ça n'avait pas été le cas on lui avait suffisamment répété durant la journée. Plusieurs personnes lui avaient demandé si elle viendrait. Pourquoi pas ? Après tout ça pouvait être sympa.
Avant de sortir elle avait enfilé un sort court sur un legging foncé et un simple débardeur bleu sous une veste sans manche à imitation fourrure pour lui "tenir chaud". Mais oui, on y croit tous.... Chaussée de simples basket, l'idéal comparé à des talons pour marcher dans l'herbe, elle s'était finalement rendue sur les lieux de la fête. Il y avait déjà pas mal de monde et elle reconnaissait quelques têtes connues, sans réel engouement. Elle voulait du neuf, quelque chose ou quelqu'un de surprenant. Elle s'avérait cela dit déjà heureuse que les trois ours soient restés des ours dans cette vie. Elle ne savait d'ailleurs pas vraiment où ils se trouvaient, elle avait cela dit vaguement entendu parler de bêtes de ce genre au zoo. Elle remarqua Mor'Du de loin ou plutôt Mortimer McArtan. Brr... Il lui faisait froid dans le dos. Pourquoi ? Parce qu'il était un ours lui aussi, du moins une partie de lui.

June se servit un verre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

× Poussières de fée envoyées : 25
× Date d'inscription : 22/08/2015



Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT - Joyeux anniversaire Hawthorn.   Lun 7 Sep - 21:21

* Henry, qu'est-ce que tu fais ?
- Ca ne se voit pas ? Il faut vraiment que j'arrête de surestimer ton intelligence.
- Tu te prépares...
- Vraimeeent ...?
- ... Pour cette petite sauterie qu'a organisé le maire. Pour le bicentenaire...
- Perspicace, Edward. Perspicace... Tu continueras toujours à m'étonner. *


Henry achevait de nouer la cravate de son costume. ll se contentait d'ignorer Edward, d'un air satisfait et parfaitement confiant. Cette fois, il ne se laisserait pas démonter. Henry, de ses souvenirs (et Dieu sait qu'ils ne sont pas tous fondés), n'avait jamais été un voisin très sociable. Il disait timidement bonjour et au revoir quand il venait et repartait travailler. Et ne sortait jamais de chez lui autrement que pour aller à l'herboristerie, au laboratoire ou à la pharmacie. Sa maison était toujours silencieuse et Henry ouvrait très chichement aux voisins qui venaient frapper à sa porter pour demander du sucre. Il avait correctement deviné les intention de ces derniers. Mais il avait également correctement fait comprendre qu'il n'avait pas envie de parler de sa vie ou de quoi qu’autre chose. Il acquiesçait avec un air tout à fait sympathique sans jamais s'amuser à lier la moindre amitié avec qui que ce soit. Fallait-il être d'une insistance indécente pour percer derrière. Arthur avait été de cette indécence minable mais néanmoins nécéssaire. Henry ne s'intéréssait jamais vraiment à ses contemporains humanoïde, un arrière-gout de misanthropie derrière la langue. Aussi, cette fête avait eu le mérite d'attiser sa curiosité sur les personnages qu'il rencontrerait là-bas. Rien qui ne vaille cependant vraiment la peine. Mais Henry s'était convaicu qu'il avait peut-être trop hiberné, ici.

Il entendit Edward ricaner à son oreille.

* Henry... Nous ne sommes pas fait pour ça. Tu le sais, je le sais... Pourquoi est-ce que tu insistes ?
- Parle pour toi. Je suis un intellectuel. Un chercheur. C'est le minimum que d'être présent pour la fête d'anniversaire de la ville qui m'a accueillit.
- Aha ! Tu crois que ta présence est recquise ? Pauvre crétin ! Personne ne veut de toi.
- Sans doute. Mais tu remarqueras avec justesse que personne ne la redoute, non plus.
- Pour le moment, ehehehe... *


L'entendre rire dans son dos  lui donnait des frissons. Mais il ne savait jamais s'il s'agissait de frisson d'extase ou d'angoisse... Alors il enfila ses chaussures et préféra ne pas répondre à cette menace à peine fardé. Il savait que si Edward le forçait à se transformer publiquement, il les condamnait tous les deux. Mais Henry craignait que son homologue soit assez stupide pour ça. Il n'avait qu'à prier. Juste prier et partir.

La fête n'était pas bien loin. De chez lui, à quelques pâtés de maison, il voyait les lampions et les lanternes, au loin. C'était joli. Apaisant. Quelque chose d'un peu kitsch qu'il trouvait drôle. Il n'avait pas sa place dans un environnement aussi féerique. Henry et Edward étaient de ces créatures de vieux polars sombres et de romans noirs. Quelque chose de contestable et d'intimement subversif. Rien à voir avec ce petit hameau tranquille, au milieu de prés et de forêt enchantés. Edward avait raison. Il faisait parfaitement tâche, dans ce coin-là. Et sans doute l'avait-il senti inconsciemment quand, depuis le début, il refusait toutes les invitations à s'intégrer au voisinage.

Henry traversa la petite allée. Il se sentait mal. Agoraphobie. Pas étonnant, après tant de temps à fuir la populace. Son cœur était serré et malgré son sourire crispé, faire bonne figure lui paraissait insurmontable. Il se frottait nerveusement les mains et avançait timidement en se faisant bousculer à chaque épaule. Il souhaitait se mettre dans un coin où personne ne passerait et où on l'oublierait. Mais il semblait qu'il n'était à sa place nulle part.

* Henry... Mon grand... Tu vois bien que tu n'as rien à faire ici. Aller, éloignes-toi et laisses moi faire. C'est bien plus mon élément que le tiens.
- La ferme, Hyde. *


Edward avait raison. Il avait raison. Il n'avait rien à faire ici... Mais il n'allait pas décemment laisser Hyde gâcher cette fête. Non. Henry avait la tête aux potions et aux expérimentations. Pas aux petites fêtes de quartiers. Il n'insista pas et Henry se retourna. Il tenta de traverser la foule pour rentrer chez lui. Quoiqu'il en soit, sa claustrophobie prenait le dessus. Alors il passa par le buffet pour rattraper son temps perdu. Mais au moment où il eut le malheur de tourner la tête à ailleurs, il sentit sa chemise se tremper. Puis ses chaussures. Il regarda devant lui, les mains relevées, un air absolument désolé.

Il regarda le débardeur de la jeune femme, comme interdit. Secoua la tête et se précipita pour se pencher sur le buffet et attraper quelques serviettes. Il se dépêcha de sécher le haut de la femme qu'il venait de bousculer.

« Toutes mes excuses ! Je ne sais pas où j'avais la tête, veuillez me pardonner... Il n'osa pas la regarder dans les yeux, tant il se sentit confus de sa maladresse. Je suis impardonnable ! Vraiment... »

_______________________________________________________________